09 novembre 2017

Un étudiant au doctorat obtient une bourse postdoctorale prestigieuse


La Faculté est honorée d'apprendre que Jean-Gabriel Young, étudiant au doctorat en physique, recevra la très exceptionnelle bourse postdoctorale de la James S. McDonnell Foundation d'une valeur de 200 000 $ US sur une période de 2 à 3 ans. Cette bourse, spécifique à l'étude des systèmes complexes (Understanding Dynamic and Multi-Scale Systems), offre la liberté à un étudiant de poursuivre les recherches postdoctorales de son choix, alors qu'habituellement les fonds postdoctoraux sont liés à des projets de recherche spécifiques.

Sous la supervision des professeurs Louis J. Dubé et Patrick Desrosiers du Département de physique, de génie physique et d'optique, Jean-Gabriel Young s'intéresse entre autres à certaines analyses combinatoires au moyen de complexes simpliciaux, une représentation géométrique des liens existants entre les différents éléments d'un système complexe. Son dernier modèle statistique, créé avec l'aide de chercheurs italiens et publié récemment dans la revue Physical Review E, permet de mieux évaluer si le résultat d'une représentation simpliciale est le fruit du hasard ou plutôt d'une organisation intrinsèque présente dans les données. À ce sujet, nous vous invitons à lire cet article (en anglais) publié sur le blogue du site de l'American Physical Society (APS) qui vulgarise cette publication du lauréat.

M. Young est le deuxième étudiant du Département de physique, de génie physique et d'optique à obtenir cette distinction. En effet, en 2013, Laurent Hébert-Dufresne avait lui aussi été choisi. Notons que les deux étudiants partagent la particularité d'avoir oeuvré au sein du groupe de recherche Dynamica du professeur Louis J. Dubé, une équipe dédiée à la compréhension de systèmes dynamiques et complexes, qui, décidément, produit de grandes choses! Nous vous suggérons de lire l'article «Un physicien bien réseauté» publié dans Le Fil en novembre 2013.

Toutes nos félicitations au lauréat!

Nous vous invitons également à lire l'article «L'univers complexe de Jean-Gabriel Young» paru dans Le Fil.