09 octobre 2015

M. Edwin Bourget répond à trois questions sur le projet Sentinelle Nord


Crédit : Marc Robitaille

En juillet dernier, l'Université Laval a reçu, pour le projet Sentinelle Nord, une subvention historique de 98 M$ dans le cadre du programme Apogée Canada, un fonds d'excellence en recherche lancé par le gouvernement fédéral. 

Dans l'édition du 24 septembre du Fil, trois questions ont été posées au vice-recteur à la recherche et à la création et professeur émérite de la Faculté, Edwin Bourget, au sujet du programme Sentinelle Nord afin de mieux comprendre la nature du projet, sa visée et son fonctionnement.

Ce programme de recherche transdisciplinaire et transsectorielle capitalise sur les domaines dans lesquels l'Université est un leader national et international. La Faculté jouera d'ailleurs un rôle important puisque les sciences nordiques et de l'Arctique ainsi que l'optique et la photonique sont mises de l'avant dans ce projet. Dans le contexte des changements climatiques et du développement socioéconomique actuel, les régions arctiques et subarctiques deviennent donc de nouvelles frontières à la découverte pour le projet Sentinelle Nord.

Mentionnons également que la direction scientifique du projet est assurée par deux réputés professeurs, Marcel Babin, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada et directeur scientifique du centre Takuvik, et Yves De Koninck, directeur scientifique du Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l'article du Fil sur ce programme de recherche fort rassembleur et prometteur.