30 mai 2018

Le brise-glace NGCC Amundsen part pour sa 14e expédition scientifique


Crédit photo: Pierre Coupel / Arcticnet

C’est le vendredi 25 mai que le brise-glace de recherche a quitté le port de Québec pour le Nord canadien. Le NGCC Amundsen offre un accès privilégié à l’océan Arctique et à ses mers aux chercheurs grâce à ses 22 laboratoires.

Cette année, plusieurs chercheurs de la Faculté pourront profiter de l’expédition pour récolter des données importantes pour la compréhension des changements qui s’opèrent dans le Nord.

Mentionnons entre autres le projet BriGHT dirigé par Jean-Éric Tremblay, professeur au Département de biologie et directeur du regroupement stratégique Québec-Océan, et Mélanie Lemire, professeur à la Faculté de médecine et titulaire de la chaire Nasivvik, dans le cadre de Sentinelle Nord. Ce projet de recherche vise à clarifier les liens entre les changements environnementaux, la chaîne alimentaire et la santé des Inuits.

D’autres professeurs, comme Réal Vallée, du Département de physique, de génie physique et d’optique et directeur du Centre d’optique, photonique et laser, et Guillaume Massé, du Département de biologie, en profiteront pour continuer l’installation de capteurs optiques pour faire le suivi des gaz présents dans l’océan et l’atmosphère. Leur projet, intitulé BOND, fait également partie du programme Sentinelle Nord. Enfin, plusieurs étudiants vivront une expérience d’apprentissage unique grâce à une école doctorale internationale qui leur permettra de découvrir le rôle de la lumière dans l’écosystème arctique.

Nous leur souhaitons bon voyage et du succès dans leurs recherches!